fbpx

Notre premier Noël à deux.

Je sais, vous pouvez me lancer deux-trois roches. J’étais y’a pas si longtemps, la fille qui avait en main un spraynet « anti-amour » en disant que tout ce qui était relié à du gros love, était dé-gueu-lasse. J’en avais mon truck. Faut comprendre tsé, j’avais été seule pendant 5 ans. 5 ans à me chercher, me retrouver, m’endurer. 5 ans de gossage. En passant par le « j’installe et désinstalle Tinder aux 3 semaines » au classique « slide dans le dm insta », mon 5 ans de célibat n’a pas été de tout repos, pis tsé, c’est correct. J’en ai vu et vécu des affaires. Ça faisait souvent des bonnes histoires à raconter aux brunchs où moi et mes amies se réunissaient. Puis l’an dernier, ma vie solo a pris un détour. Il y a 10 mois, j’ai rencontré Marc, et les choses ont changées. J’suis tombé amoureuse d’une personne extraordinaire, qui sait prendre soin de moi, qui m’aime, m’écoute et me respecte. C’est pas mal en riant, que je repense à quel point j’étais buckée de penser que jamais personne n’entrerait dans ma vie. J’me comparais souvent à un joueur de hockey – tsé le bum du cégep, qui vit sa vie, pas l’temps de s’attacher, pis laisse personne s’approcher – me v’là à nous avoir acheté des ornements significatifs pour notre premier Noël à deux. 

J’ai toujours été quelqu’un qui aimait les fêtes. L’an dernier, ce fut le premier Noël sans Maman, et je mentirai pas, ça été difficile sur le moral. Cependant, on a passé au travers avec nos amis et notre famille. Cette année, l’idée de festoyer à deux avec mon chum ( + papa ) me rempli le coeur de joie. Vraiment, je suis comme une enfant. On a été chercher un sapin, on a prévu fêter avec les amis et nos proches, les cadeaux commencent à s’empiler sous le sapin, pendant que des chandelles thématiques remplissent la maison d’une odeur de canneberges et d’épinette. C’est niaiseux peut-être, mais si vous saviez comment le temps des fêtes m’effraie moins, comparé à l’an dernier, juste ça, ça fait du bien. Ça laisse place à quelque chose d’autre que des souvenirs doux et tristes, un sentiment de legerté plane ici.  

J’me trouve nouille d’avoir jugé les gens qui prenaient ça tellement à coeur, un peu par jalousie d’avoir été seule si longtemps. Avoir personne à embrasser le 24 à minuit, me réveiller seule au matin le 25… Ces petits détails qui s’accumulaient années après années, avaient finis par faire de mon petit coeur, une garnotte froide et dure, similaire à celle du Grinch. J’avais l’impression que Noël m’amenait seulement que des nouvelles de mes cousins-cousines et du punch beaucoup trop fort. Tsé, comme si c’était que ça les fêtes. 2018 aura été une année remplie de joie, d’amour et de petits moments de bonheur, qui m’ont fait réalisé que même après un dur moment, la vie ne s’arrête pas à ça. Joyeuses fêtes, profitez de tout tout tout!

 


Précédent

Suivant

Loading cart ⌛️ ...

Pin It on Pinterest

Share This